Les altérations du système exécutif

Différentes composantes du système exécutif sont susceptibles d’être altérées pour diverses raisons.

Les altérations de l’inhibition

Elles se manifestent par des difficultés à s’empêcher de produire des actions inadaptées.

Lorsqu’elle rend visite à ses amies, Pauline ne peut s’empêcher de lire le courrier qu’elle a sous les yeux.

Jacques est dans une grande surface avec son épouse. Il prend un pain et se dirige vers la machine à couper le pain. Sa femme lui demande de ne pas le couper. Jacques poursuit son action: il avance vers la machine.

Hugo est au restaurant avec son épouse. Ils planifient des vacances. A plusieurs reprises, Hugo intervient dans la conversation de la table d’à côté.

 

Les altérations de la mise à jour

Robert reçoit un coup de téléphone de son ami Charles, qui lui donne rendez-vous samedi prochain à 19h30. Il lui parle des activités sportives de son fils. Il se souvient alors qu’il doit aller le rechercher à 19h à son entraînement de basket. Il propose à Robert de reporter le rendez-vous à 20 heures. Après avoir raccroché, Robert note dans son agenda « 19h30 ».

La secrétaire annonce à Lucas qu’elle est exceptionnellement en congé le lendemain. Ils discutent des sorties cinéma et en se quittant, Lucas lui dit quand même à demain.

Martine a terminé de préparer le souper. Elle jette les épluchures de pommes de terre, de carottes, les branches de céleri, prend le paquet de beurre pour le ranger dans le frigo mais le jette dans la poubelle.

Dans ces situations, il y a absence de remplacement d’une information ancienne par une information nouvelle
en mémoire de travail. L’information qui était stockée dans cette mémoire quelques secondes auparavant n’est pas remplacée par l’information actuelle. Dans ce cas, la personne continue d’agir en fonction de l’information ancienne et non de l’information nouvelle alors que c’est ce qu’elle devrait faire.

 

Les altérations de la flexibilité

Elles se manifestent par des difficultés à passer d’un comportement à un autre en fonction des exigences de l’environnement.

Dominique participe à une réunion. Le débat est animé. Il est incapable de suivre le fil de la conversation gêné par les changements rapides d’interlocuteurs.

Samedi après-midi, Roger va en ville faire des achats. Il visite plusieurs boutiques et paye chaque fois avec sa carte de banque. A la fin de l’après-midi, il se rend au marché. Il tend sa carte de banque. Il sait pourtant bien qu’on ne paye qu’en liquide.

Jérémie corrige sa dictée pendant que Bernard et sa maman traduisent des phrases en néerlandais. Lorsque Jérémie demande comment s’orthographie un mot, sa maman le lui traduit en néerlandais, au lieu de l’épeler en français.

 

Les altérations de la récupération active d’informations en mémoire à long terme

Elles se manifestent par des difficultés majeures à se rappeler d’événements survenus dans le passé, le plus souvent
proches. Toutefois, des aides permettent de retrouver ces événements que la personne peut alors évoquer elle-même.
Ces difficultés peuvent aussi concerner des connaissances générales acquises anciennement.

Philippe discute avec sa femme. Elle évoque avec lui le week-end dernier passé en famille à la campagne. Philippe dit d’abord ne pas s’en souvenir. Son épouse lui décrit alors la maison qu’ils avaient louée pour l’occasion et la fontaine que Philippe avait remarquée. Philippe peut alors se rappeler qui était là, ce qu’ils avaient mangé au repas du soir, et la balade du dimanche après-midi.

 

Les altérations de l’attention divisée

Elles se manifestent par des difficultés à effectuer deux tâches en même temps alors que chacune des tâches peut être
réalisée isolément sans difficulté.

Jean aime se promener en forêt. Depuis son accident, marcher lui demande plus de concentration, mais il y parvient quand il n’est pas dérangé. Lorsqu’il se promène avec d’autres personnes qui lui parlent, il a tendance à s’arrêter pour répondre, il perd parfois l’équilibre ou trébuche. S’il reste concentré sur sa marche, il ne parvient pas à suivre les conversations autour de lui ni à répondre correctement aux questions qu’on lui pose.

Rosalie va au parc avec ses enfants. Elle s’installe sur un banc. Ses enfants jouent sur les jeux de la plaine. Elle les surveille. Une dame s’assied à côté d’elle et entame la conversation. Au bout de 10 minutes, Rosalie s’aperçoit qu’elle n’a plus regardé ce que faisaient ses enfants.

 

Les altérations de planification
Elles se manifestent par des difficulté s à organiser une série d’actions en une séquence optimale visant à atteindre un but.
Les altérations peuvent se retrouver à différents niveaux :

  • Maintenir le but
    Il est l’heure, Pierre se dirige vers la cuisine pour préparer le repas. Il regarde par la fenêtre et constate que la pelouse n’est pas tondue. Il sort sa tondeuse et coupe l’herbe.
  • Planifier à l’avance et choisir les différents plans d’actions qui permettront d’atteindre le but
    Depuis son accident, Sylvain n’est plus capable de planifier ses rendez-vous. Il ne programme plus correctement son réveil en fonction de la première activité du matin. Il ne parvient plus à calculer le temps nécessaire pour être prêt à l’heure et au lieu dit : temps de la toilette, du petit déjeuner, du trajet,…
  • Choisir le meilleur plan d’action
    Jacques commence par préparer le plat principal. Il s’agit d’un plat mijoté pour lequel la préparation prend 25 minutes et la cuisson 60 minutes. Pendant la cuisson, au lieu de préparer l’entrée (30 minutes), il attend que les 60 minutes soient écoulées.
  • Initier le plan d’action sélectionné tout en tenant compte d’incidents ou de changements nécessaires à l’atteinte du but fixé
    Julia va au cinéma avec une copine. La séance est à 17H15. Elles ont décidé de se retrouver à 17H10 devant les guichets. Elle attend le bus qui passe à 16H55. Ne le voyant pas arriver, elle consulte les horaires et constate qu’il s’agit de l’horaire d’été. Le prochain bus est à 17H10. Au lieu de téléphoner à son amie afin qu’elle prenne déjà les billets, elle se rassied et attend le prochain bus.

 

Texte issu d’un document rédigé par l’équipe du Centre de Réadaptation Fonctionnelle Neurologique Ambulatoire
Route de Lennik, 806. 1070 Bruxelles