Qui suis-je ?

Après des études d’économie, puis une expérience de vingt années au sein de différentes entreprises, moyennes ou grandes, j’ai souhaité changer totalement l’orientation de mon parcours professionnel pour le tourner davantage vers l’humain.

Je me suis d’abord engagée dans un métier de l’enseignement, comme professeur des écoles.

Mon désir de découverte m’a incité à poursuivre encore ma route vers la psychologie. Et c’est en particulier la psychologie cognitive qui m’a captivée. J’ai ainsi choisi cette spécialisation pour finaliser mon cursus et obtenir mon titre de psychologue.

Peu connue du grand public, cette psychologie s’intéresse dans le détail aux mécanismes de la perception, de l’attention, de la mémoire, du langage, du raisonnement et de la compréhension, donc à l’ensemble des processus qui nous permettent de donner sens au monde physique et social qui nous entoure et d’y agir de façon adaptée. La psychologie et les sciences cognitives  irriguent désormais de manière croissante les autres champs de la psychologie ainsi que la psychopathologie.

J’ai enrichi cette formation théorique d’une expérience d’accompagnement de collégiens en situation de difficulté scolaire, puis d’un  retour au sein de l’institution scolaire en tant que psychologue scolaire. J’y ai rencontré des enfants ayant des défauts d’attention, de mémoire, de compréhension, de conceptualisation qui fragilisaient leurs apprentissages scolaires.

Chez les plus jeunes, à l’école maternelle, j’ai pu observer que le développement langagier et l’acquisition des  premières compétences nécessaires aux apprentissages ultérieurs n’étaient pas identiques pour tous et problématiques pour certains.

Aujourd’hui,  je souhaite me consacrer à l’évaluation, au développement et à l’optimisation des ressources cognitives de la personne, enfant, adolescent ou adulte.

Mes interventions n’ont pas vocation à se substituer à d’autres, orthophonie, psychomotricité ou psychothérapie. Elles sont complémentaires.

Je veille à  m’informer et me former pour actualiser mes propositions au plus près des avancées théoriques et pratiques dans les domaines de l’évaluation et de la remédiation cognitive.

Je suis référencée au répertoire ADELI de l’Agence Régionale de Santé sous le n° : 759347529.